Fermentalg dépose un brevet sur sa technologie

Partager cet article avec :
crédit Jean Michel Lesaux – Fermentalg

Dans le but de protéger sa technologie, Fermentalg a déposé un brevet princeps avec la société Pierre Guérin sur « sa technologie de mixotrophie à dominante hétérotrophe ». Cette technique permet, grâce à de la lumière introduite en intensité et durée variables, d’activer les deux moteurs d’une microalgue (chloroplaste et mitochondrie) capable de se nourrir par hétérotrophie c’est-à-dire avec absorption de matière organique aussi bien que par autotrophie, c’est-à-dire par absorption de lumière. « Le substrat organique nourrit les microalgues pour produire de grandes quantités de biomasse alors que l’activation du chloroplaste a pour effet d’augmenter la productivité de la cellule. La mixotrophie permet ainsi de couvrir l’ensemble des molécules pouvant être métabolisées par une microalgue », précise Fermentalg.

Construction de fermenteurs

Sur le principe de cette technologie, Fermentalg a codéveloppé avec la société Pierre Guérin un fermenteurs utilisant la lumière pour des applications mixotrophes. Un fermenteur de taille industriel en cours de construction permettra à Fermentalg de « poursuivre les essais et prouver la capacité de montée en échelle (scale-up) de cette conception ».  Ce dépôt de brevet princeps est réalisé dans le cadre du programme collaboratif EIMA (exploitation industrielle de microalgues). Dirigé par Fermentalg, il dispose d’un budget global de 14,6 millions d’euros.

Partager cet article avec :