Fermentalg change d’échelle

Partager cet article avec :
Fermentalg
Dans ses laboratoires de Libourne, Fermentalg continue de développer sa technologie de mixotrophie à dominante hétérotrophe.

La société girondine spécialisée dans la production de molécules d’intérêt à partir de microalgues vient de réussir une production préindustrielle dans un fermenteur de plusieurs mètre-cubes sur un site industriel partenaire. Auparavant, les plus gros volumes de production avaient été réalisés dans des fermenteurs de quelques centaines de litres. Fermentalg a ainsi réussi une montée en échelle (scale up) d’un facteur dix. « Cette opération a permis d’atteindre, dès le premier essai, l’objectif visé en termes de rendement de biomasse avant l’étape d’extraction de la matière sèche et va déclencher la commande d’un pilote de plusieurs dizaines de mètre-cubes » a expliqué la société Fermentalg qui est désormais prête à entrer en phase industrielle. Selon Pierre Calleja, son président, ces rapides avancées tiennent aussi à la nature des microalgues, qui ont la capacité de sécréter plus directement certaines molécules d’intérêt (oméga-3, antioxydants, bio diesel et bio kérosènes de 3ème génération…), comparé à des technologies alternatives utilisant des bactéries ou des levures.

Dans le même temps, Fermentalg annonce que de récents travaux de R&D ont permis de poursuivre l’amélioration des rendements des microalgues cultivées en mixotrophie à dominante hétérotrophe (technologie retenue par Fermentalg). Ces résultats ont conduit Fermentalg à déposer 2 nouvelles demandes de brevets portant à 16 le nombre de familles de brevets déposées depuis la création de la société.

 

 

Partager cet article avec :