FDCA/PEF : Lancement officiel du projet PEFerence financé par le programme BBI

Partager cet article avec :
Les représentants des 11 partenaires du consortium.

Le 20 septembre 2017 à Geleen, aux Pays-Bas, a été lancé officiellement le projet PEFerence. Il s’agit d’un consortium comprenant 11 entreprises de 8 pays dont Synvina, Avantium, BASF, Tereos (France), Alpla Werke Alwin Lehner (Autriche), OMV Machinery (Italie), Croda Nederland (Pays-Bas), Nestec (Suisse), Lego System (Danemark), nova-Institut (Allemagne) et Spinverse Innovation Management (Finlande). Ensemble, ces partenaires vont coopérer sur les cinq prochaines années pour construire une chaîne de valeur innovante pour le FDCA (acide 2,5-furanedicarboxylique) et le PEF (polyéthylène furanoate). Le projet de 25 millions d’euros prévoit même la construction d’une usine de référence (flagship) de 50000 tonnes/an de FDCA à Anvers sur le site de BASF. Le projet PEFerence sera piloté par Synvina, société commune entre BASF (51%) et Avantium (49%).

Des débouchés dans l’emballage
Rappelons que le FDCA est un building block essentiel pour la production de PEF. Comparé aux plastiques conventionnels, le PEF se caractérise par des propriétés barrière améliorées pour des gaz comme le dioxyde de carbone et l’oxygène. Cela peut conduire à une durée de conservation plus longue pour les produits emballés. En raison de sa résistance mécanique plus élevée, le PEF peut aussi permettre de concevoir des emballages plus minces ce qui permet de consommer moins de volume de matière première. En conséquence, le PEF est pressenti pour la production de certains emballages d’aliments et de boissons, par exemple des films et des bouteilles en plastique. Après utilisation, le PEF peut être recyclé.

PEFerence a reçu un financement du partenariat public privé Bio-Based Industries Joint Undertaking dans le cadre du programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de l’Union européenne. Le numéro de subvention du programme est le suivant : N°744409.

Partager cet article avec :