FDCA : La société commune de BASF et Avantium s’appellera Synvina

Partager cet article avec :
Vue du site d'Anvers de BASF, en Belgique. Copyright by BASF.
Vue du site d’Anvers de BASF, en Belgique.
Copyright by BASF.

Annoncées en mars, les négociations entre BASF et Avantium pour la constitution d’une joint-venture (JV) de production et de commercialisation d’acide furane dicarboxylique (FDCA) et de polyéthylène furanoate (PEF) à partir de ressources renouvelables, ont abouti. Les deux partenaires viennent d’annoncer la naissance de Synvina une société détenue à 51% par BASF et dont le siège est basé à Amsterdam, Pays-Bas, avec l’ambition de devenir un leader mondial dans le FDCA et le PEF.

Une unité de 50000 t/an à venir

Comme prévu, Synvina doit investir quelques centaines de million d’euros pour la construction d’une usine de référence avec une capacité annuelle de 50000 tonnes, qui sera installé sur le site industriel BASF à Anvers (Verbund), en Belgique. L’unité qui demandera « plusieurs années » pour sa construction, utilisera la technologie YXY développée par Avantium, pour la production industrielle à grande échelle de FDCA à partir de fructose. En parallèle, cette technologie pourra être cédée à des tiers sous licence, par Synvina.

Un débouché principal dans le PEF
La production de PEF est l’un des principaux débouchés envisagés pour le FDCA, car ce polyester paraît particulièrement adapté à l’emballage des aliments et des boissons, ainsi qu’à la fabrication de fibres pour tapis et textiles. Dans l’emballage alimentaire, ses propriétés de barrière aux gaz sont meilleures que celles du PET. Elles permettent par exemple d’envisager une utilisation du PEF pour fabriquer de petites bouteilles de sodas gazeux (33 cl) et entrer enfin en concurrence avec les cannettes en aluminium qui dominent le marché. Mais le FDCA peut aussi être utilisé en temps que molécule plateforme pour produire des polyamides, des polyuréthanes, ainsi que des revêtements, des adhésifs, des esters et des lubrifiants pour les produits de soins.

FDCA, un géant endormi

« Le FDCA est un géant endormi avec un énorme potentiel. Bien qu’il ait été d’abord produit dans les années 1950, il n’a jamais été développé avec succès et mis sur le marché jusqu’à présent », a déclaré Tom van Aken, directeur général d’Avantium. « Je crois fermement que Synvina va réveiller ce géant endormi et le rendre disponible pour un usage industriel. Avec le développement d’un procédé de production de FDCA éprouvé et la construction d’un réseau fort de partenariats et de coopérations, Avantium a fourni à Synvina tous les atouts nécessaires. La société bénéficiera de l’expertise de BASF dans le développement du marché et de la production à grande échelle dans le secteur des produits intermédiaires et des polymères ».

Des bouteilles en PEF à 100% biosourcé, utilisant la technologie YXY d'Avantium.
Des bouteilles en PEF à 100% biosourcé, utilisant la technologie YXY d’Avantium.

D’ailleurs, Synvina poursuivra les partenariats d’Avantium associés au FDCA et PEF. Avec Toyobo, Synvina va continuer à travailler sur la polymérisation et le développement de films PEF pour des applications dans l’emballage alimentaire et l’électronique tels que des écrans ou des panneaux solaires. Avec Mitsui, Synvina travaillera sur le développement de films minces et de bouteilles en PEF au Japon. En outre, Synvina vise à poursuivre ses collaborations avec Coca-Cola, Danone, ALPLA et d’autres entreprises sur sa plate-forme commune de développement consacrée aux bouteilles en PEF. Et ce, même si Coca-Cola continue à s’intéresser aux travaux sur la production de paraxylène biosourcé qui lui permettrait d’accéder à un PET à 100% biosourcé.

Partager cet article avec :