Farnésène : Amyris réduit ses coûts de production

Partager cet article avec :
Le site d'Amyris à Brotas au Brésil.
Le site d’Amyris à Brotas au Brésil.

La société américaine Amyris, spécialisée dans les biotechnologies industrielles, vient de publier les résultats de son exercice 2014. Les ventes de produits chimiques renouvelables se sont accrues de 50% à 22,8 millions de dollars. La société a effet lancé plusieurs produits de pointe comme le nouvel émollient Neossance (squalane) pour la cosmétique, le solvant de haute performance Myralene pour le nettoyage industriel ou le jetfuel renouvelable développé en partenariat avec le groupe Total. En ajoutant à ces ventes différents revenus issus de collaborations de R&D, le chiffre d’affaires global d’Amyris ressort à 43,3 M$ sur l’année 2014 en hausse de 5%.

Cette année 2014 s’est également caractérisée par une baisse des coûts de production de sa molécule plateforme le farnésène obtenue par fermentation de sucres, au dessous de 3 $ le litre. Au dernier trimestre, Amyris est même descendu au dessous de 2,5 $ le litre « en raison de la performance et de la robustesse de la souche de levure et des améliorations opérationnelles continues apportées à notre bioraffinerie de Brotas* » a commenté la société.

Une trésorerie disponible de 43,4 M$ fin 2014

Un autre chiffre à souligner est celui de la trésorerie disponible qui s’est élevée à 43,4 M$ à la fin de l’année 2014.

Sur 2015, le groupe prévoit d’élargir encore son portefeuille de produits, et de développer des partenariats sur de nouveaux marchés comme celui de la biopharmacie. Au bilan, John Melo, p-dg d’Amyris espère dépasser les 100 M$ de revenus sur l’ensemble de l’exercice 2015.

* la bioraffinerie de Brotas près de San Paulo a démarré sa production en 2013.

Partager cet article avec :