Evonik, premier acteur à proposer des tensioactifs biosourcés commerciaux

Partager cet article avec :

C’est sans doute les premiers tensioactifs biosourcés à être produit à échelle commerciale.

L’Allemand Evonik estime être le premier au monde à produire à échelle industrielle des tensioactifs en utilisant des méthodes biotechnologiques. Ces productions sont implantées dans l’usine du groupe à Slovenská L’upča, en Slovaquie. Elles sont l’aboutissement d’un projet de cinq ans qui a mobilisé des chercheurs du groupe en Allemagne, en Chine et en Slovaquie.

Un intérêt pour les sophorolipides

Pour le moment, Evonik limite ces productions industrielles à la catégorie des sophorolipides, qui sont produits grâce à l’action d’une levure naturelle que l’on trouve notamment dans le miel fabriqué par des bourdons. Les premiers détergents utilisant ce type de tensioactifs sont déjà sur le marché, assure le groupe allemand.

Des visées sur les rhamnolipides

Evonik prévoit une deuxième étape avec des rhamnolipides. Ces tensioactifs seront produits à partir d’une bactérie et non d’une levure, et présentent des propriétés moussantes particulières. Une unité pilote est actuellement en construction ur le même site de Slovenská L’upča. Le groupe allemand estime que les tensioactifs biosourcés sont un vecteur de croissance dans les marchés des produits d’entretien et des produits de soins.

Partager cet article avec :