Evonik offre 45 M€ pour la méthionine de Metex

Partager cet article avec :

La nouvelle est confirmée. Le groupe chimique allemand Evonik va bien acquérir auprès de Metabolic Explorer (Metex) un ensemble de technologies pour renforcer sa plateforme biotechnologique en matière d’acides aminés.

Cet ensemble inclut la totalité de la technologie de Metex pour la production par fermentation de méthionine, ainsi que les brevets, les souches essentielles de bactéries et la marque inoLa. Le montant total, incluant un contrat de prestation de services de transfert sur une durée de deux ans, s’élève à 45 millions d’euros. La transaction comprend également un contrat de licence en retour portant sur certains des brevets qui vont être cédés à Evonik ; cette convention permettra à Metex de continuer à utiliser ces brevets pour des activités autres que celles liées à la méthionine. De plus, les parties envisagent d’évaluer la possibilité d’un accord de coopération en matière de R&D pour le développement d’acides aminés par voies biotechnologiques.

Un pied dans la L-méthionine biosourcée

Les acides aminés produits par fermentation sont un pilier important du portefeuille de produits d’Evonik pour une alimentation animale durable. L’efficacité des procédés de production de Biolys (lysine), ThreAMINO (thréonine) et TrypAMINO (tryptophane) a été continuellement améliorée durant ces dernières années et le portefeuille s’est récemment élargi pour inclure ValAMINO (valine). Grâce à la technologie de Metex, Evonik va pouvoir produire de la L-méthionine par fermentation, en version biosourcée.

« Nous sommes parvenus à démontrer que le procédé de fermentation pour la fabrication de méthionine est une alternative potentielle aux procédés classiques de fabrication. Pour tous les actionnaires et autres parties prenantes de la société, c’est une confirmation de notre leadership technologique. Le produit de la cession accélèrera notre capacité à continuer de développer et commercialiser nos autres technologies, telles que le PDO, le MPG, ou d’autres nouvelles molécules à haute valeur ajoutée » a déclaré Benjamin Gonzalez, président-directeur général de Metex qui considère que les premiers succès industriels de fabrication de produits chimiques par voie biologique en entraîneront beaucoup d’autres.

Un titre en hausse

Depuis le 3 novembre et l’annonce de cette opération de rachat d’activités par Evonik, le cours de Metex est en phase de remontée. De 2,1 euros le 3 novembre, le titre s’échangeait à 3,15 euros le 28 novembre, au soir de la signature du contrat.

Partager cet article avec :