Evertree s’attaque au formol dans l’industrie des panneaux de bois

Partager cet article avec :
Le colza permet de produire du biodiesel. Une filière certifiée durable.
Le colza permet d’adresser de nombreux débouchés non alimentaires.

La coentreprise, déjà annoncée en début d’année, entre Avril et la société israélienne Biopolymer Technologies, a désormais un nom. Elle s’appelle Evertree. Le fonds d’investissement « SPI – Sociétés de Projets Industriels », financé par le Programme d’Investissements d’Avenir et géré par Bpifrance, est aussi associé à l’opération. D’ailleurs, la Commission européenne a approuvé depuis le 31 mai 2016 l’acquisition du « contrôle en commun » d’Evertree par le groupe Avril, le fonds SPI et Biopolymer Technologies. Evertree dispose dès à présent de 24 M€ pour développer et commercialiser sa première application industrielle. Les trois partenaires ont vocation à apporter au total 72 M€ sur 4 ans à Evertree, dont 28,6 M€ par le fonds SPI. Avril sera à terme le premier actionnaire de cette société.

Une lutte contre les COV

Le rôle d’Evertree est de concevoir et développer des alternatives aux intermédiaires chimiques traditionnels générant des COV et entrant dans la composition de nombreux produits courants – résines, colles, peintures ou encore certains matériaux. La première application concerne un additif pour résine, à base de tourteau de colza broyé, très recherché dans l’industrie des panneaux de bois composite. Il doit permettre de réduire, voire supprimer, la présence de formaldéhyde et l’exposition à cette substance.

Cet additif s’adresse donc à la filière des panneaux de bois composite : il permet d’utiliser moins de résine pour une performance équivalente, de substituer aux résines actuelles des résines moins toxiques, et d’optimiser leur diffusion, engendrant ainsi un gain de productivité significatif. Autre avantage, ce nouveau débouché pour la filière agro-industrielle ne nécessite pas de faire appel à des volumes importants de tourteaux de colza, 50 000 tonnes au niveau mondial, tout en conférant à la protéine de colza une forte valeur ajoutée.

Une industrialisation à Compiègne

La montée en puissance de cette co-entreprise Evertree permettra une production en 2017, à travers un pilote industriel installé à Compiègne, avant la création d’une usine de plus grand volume en France en exploitation dès 2018. Cette usine a vocation à monter progressivement en charge, pour atteindre à horizon 2020 une capacité de production de 50 000 tonnes par an, avec la création de 110 emplois directs à terme.

Pour Michel Boucly, directeur général délégué du groupe Avril : « Les protéines sont un enjeu majeur pour la planète. En améliorant la valorisation de la fraction protéique des graines, comme il a su le faire dans le domaine des huiles végétales, le groupe Avril est bien placé pour apporter des réponses concrètes, innovantes et durables à cet enjeu. La naissance d’Evertree en est une illustration, qui témoigne aussi de la capacité d’Avril à créer de la valeur au service de chacun des maillons des filières agro-industrielles, tout en répondant aux nouvelles exigences des consommateurs. »

Partager cet article avec :