Ethers de cellulose : AkzoNobel songe à un complexe

Partager cet article avec :

Le chimiste néerlandais AkzoNobel étudie la possibilité de construire une usine de EHEC (éthyl hydroxyéthyl cellulose). Il n’a cependant pas dévoilé les détails du projet. Une décision est attendue avant la fin de l’année, après la finalisation des évaluations et études en cours. Plusieurs sites du groupe sont en compétition pour ce projet. La possibilité d’étendre un site existant de production est également envisagée.

Un projet lié à la croissance de Bermocoll

AkzoNobel se dit motivé par la croissance de la demande pour ses produits de la gamme Bermocoll, qui regroupe des éthers de cellulose non ioniques. Ces ingrédients de spécialité trouvent essentiellement des applications dans les domaines des peintures et des produits pour la construction. Solubles dans l’eau et sans odeur, ils permettent en particulier de renforcer les propriétés de peintures sur base aqueuse, comme pour améliorer la viscosité, la résistance aux éclaboussures, ou la stabilité des couleurs. Dans le domaine de la construction, ces ingrédients trouvent des applications dans les mortiers prêts à l’emploi, en améliorant, par exemple, l’adhésion, la souplesse ou encore la rétention d’eau.

Partager cet article avec :