Ethanol Cellulosique : l’usine américaine de DowDupont à l’arrêt et en vente

Partager cet article avec :
Le site de DowDuPont à Nevada dans l’Iowa devait produire de l’éthanol cellulosique.

Cela fait déjà 6 mois que l’usine d’éthanol cellulosique de DowDuPont de Nevada dans l’Iowa est fermée et attend un repreneur, selon la publication américaine Ames Tribune. L’entreprise de Midlands, dans le Michigan, a fermé l’usine et licencié la plupart de ses 90 employés en novembre dernier. Elle devait produire 30 millions de gallons d’éthanol cellulosique par an par la décomposition des sous-produits du maïs et du soja. Dans les faits, l’usine qui a coûté 225 millions de dollars n’a jamais dépassé le stade du démarrage.

La maintenance reste assurée

L’article explique que selon les registres de propriété locaux, DowDuPont est toujours propriétaire de l’usine. Une équipe continue d’assurer la maintenance de l’usine.
Jan Konickx, le directeur commercial mondial de DowDuPont pour les biocarburants, a déclaré qu’un certain nombre d’acheteurs potentiels avaient visité l’usine et consulté les données de production, sans préciser si des offres ont été ou seront déposées. Il a par ailleurs précisé que la technologie n’était pas en cause, mais que la production d’éthanol cellulosique n’entrait plus dans la stratégie du nouveau DowDuPont qui s’apprête à se scinder en trois parties. « Idéalement, nous recherchons un partenaire stratégique qui exploitera l’usine soit de la façon dont nous l’avons conçue, soit avec quelques modifications … qui continueront à s’appuyer sur ce que nous avons fait », a ajouté Jan Konickx dans les colonnes de l’Ames Tribune.

Un manque de soutien pour la filière cellulosique
La production d’éthanol cellulosique a du mal à atteindre la viabilité commerciale, selon un expert du domaine, parce qu’elle n’a pas reçu le même niveau de subventionnement que l’éthanol à base de céréales traditionnelles pendant son développement. Aux Etats-Unis, POET-DSM Advanced Biofuels, joint-venture entre le groupe chimique néerlandais DSM et le producteur américain d’éthanol POET, opère également une usine commerciale d’éthanol cellulosique à Emmetsburg, dans l’Iowa. Baptisé Projet Liberty, cette usine a coûté pour sa part 275 millions de dollars à ses actionnaires.

Partager cet article avec :