Enzymes : Novozymes fournira la bioraffinerie asiatique de M&G

Partager cet article avec :

En référence à l’annonce de M&G Chemicals, Novozymes confirme qu’il fournira la technologie enzymatique pour la première bioraffinerie au monde de « biomass to glycols » qui sera construite par M&G Chemicals en Chine. Cette usine, d’un montant d’un demi-milliard de dollars, sera située dans la province d’Anhui, près de Fuyang dans la Chine de l’Est. Elle aura la capacité de traiter 1 million de tonnes de biomasse par an, soit environ 4 fois plus que la capacité de l’installation de conversion de biomasse en énergies de Beta Renewables à Crescentino, en Italie. Son démarrage pourrait intervenir en 2015.

La production de monoéthylène glycol visée
La bioraffinerie devrait être construite dans le cadre d’un joint-venture entre M&G et la société chinoise Guozhen Group Co. Elle produira du monoéthylène glycol (MEG) utilisé pour la production de fibres polyesters et de polyéthylène téréphtalate (PET). Et elle utilisera la technologie Proesa de Beta Renewables. Novozymes fournira les enzymes nécessaires pour la conversion de la biomasse sur une base exclusive pendant une période de 15 ans. Lors de la signature de son contrat avec Beta Renewables en octobre 2012, Novozymes avait annoncé son intention d’approvisionner entre 15 et 25 installations de conversion de biomasse dans les cinq ans. Le groupe estimait pouvoir générer ainsi jusqu’à 1 milliard de couronnes danoises de revenu supplémentaire par an (plus de 130 M€).
Pour soutenir la vision de M&G Chemicals, Novozymes prévoit de lui apporter un soutien financier de 35 millions de dollars (26 M€), sans donner plus de détails.

Partager cet article avec :