Enzymes : Dyadic vend sa technologie à DuPont pour 75 M$

Partager cet article avec :
Dyadic est positionné dans la production d'enzymes à partir de champignon.
Dyadic est positionné dans la production d’enzymes à partir de champignon.

La société floridienne Dyadic International a conclu le 10 novembre un accord avec la division Industrial Biosciences de DuPont pour la vente de la quasi-totalité de ses actifs pour un montant de 75 millions de dollars. A l’issue de cette opération, Dyadic ne conservera que des droits co-exclusifs pour continuer d’utiliser sa technologie, baptisée C1, dans des applications pharmaceutiques en santé humaine et animale, avec la possibilité de conclure des accords de sous-licence dans ce domaine.

Des vues sur la bioproduction

Dyadic entend notamment poursuivre ses programmes existants avec Sanofi Pasteur et son implication dans le programme ZAPI (Zoonoses Anticipation and Preparedness Initiative) financé par l’Union Européenne. En outre, la société prévoit de concentrer ses programmes sur le développement et la fabrication de nouveaux vaccins humains et animaux, d’anticorps monoclonaux, de produits biosimilaires et /ou biobetters, et d’autres protéines thérapeutiques.

Développée sur les deux dernières décennies, cette plateforme technologique C1 est basée sur l’utilisation du champignon, Myceliopthora thermophila, dans le but de développer puis fabriquer à grande échelle des enzymes à faible coût et d’autres protéines.

DuPont va donc récupérer la quasi-totalité des actifs et technologies de Dyadic, y compris sa plate-forme C1 pour des applications diverses. Dans la santé, le groupe DuPont conserve des droits sur l’utilisation de la technologie, mais reversera des redevances à Dyadic en cas de commercialisation de produits.
Pour Mark Emalfarb, président-fondateur de Dyadic, « cette transaction est une opportunité exceptionnelle pour récupérer de la valeur et fournir à Dyadic la possibilité de développer son activité pharmaceutique. Nous allons maintenant concentrer exclusivement notre technologie sur le secteur pharmaceutique où nous croyons qu’il y a du potentiel pour développer et fabriquer plus rapidement et plus efficacement des médicaments et vaccins par rapport aux systèmes de production actuels ».

Dyadic partenaire de CIMV

En France, Dyadic a signé en août 2014 un accord de collaboration avec la société CIMV, dans le cadre du développement de son procédé de production de biocarburants et produits chimiques biosourcés de deuxième génération. Dans le cadre de cet accord, Dyadic devait fournir les enzymes pour l’unité de démonstration de CIMV dont la construction doit bientôt démarrer.

Article actualisé le 13 novembre

Partager cet article avec :