Elevance et Wilmar démarrent leur bioraffinerie indonésienne

Partager cet article avec :
Jatropha Elevance
Le jatropha est une matière première exploitable par la nouvelle bioraffinerie.

Le groupe agroindustriel singapourien Wilmar International et la société américaine Elevance Renewable Sciences annoncent qu’ils viennent de livrer à des clients leurs tout premiers produits commerciaux, issus de leur bioraffinerie, détenue en joint-venture et située à Gresik, en Indonésie. Cette bioraffinerie est la première du genre basée sur la technologie brevetée de métathèse d’Elevance. Elle fonctionne avec de l’huile de palme, mais peut tourner avec d’autres huiles renouvelables, y compris la moutarde, le soja et dans le futur le jatropha ou des huiles issues d’algues. La capacité de production initiale est de 180 000 t/an, avec la possibilité de s’étendre jusqu’à 360 000 t/an. L’usine, fabrique des nouveaux produits chimiques de spécialités, par exemple des esters tels que l’ester méthylique de l’acide 9-décénoïque, des oléfines biosourcées avec des doubles liaisons en alpha ou internes, comme des décènes, et des mélanges de produits oléochimiques. Ces molécules pourront être utilisées dans la détergence, la lubrification ou comme monomères pour fabriquer des polymères biosourcés et plastiques techniques, tels que des polyamides longues chaînes, des polyuréthanes ou des polyesters.

Cap sur la commercialisation
« Nous sommes heureux d’avoir achevé avec succès et en toute sécurité la construction, la mise en service et le démarrage de notre unité. Ceci nous permet d’approvisionner des partenaires en produits renouvelables performants et compétitifs, constituant une alternative aux produits pétrochimiques dans de multiples industries », a déclaré K’Lynne Johnson, le p-dg d’Elevance. « Maintenant que la construction et le démarrage sont achevés, nous concentrons notre attention vers nos partenaires, comme Arkema et Stepan Company, pour répondre à leur demande et accélérer le déploiement et la commercialisation de produits chimiques de haute performance pour des applications sur des marchés finaux. »
En mars 2012, Arkema et Elevance avaient fait l’annonce d’un partenariat mondial pour le développement et la production de nouveaux polymères biosourcés de spécialité. Le groupe français n’a pas caché son intérêt pour l’ester méthylique de l’acide 9-décénoïque, qui s’apparente, à un carbone près, à l’acide 10-undécanoïque, produit à partir d’huile de ricin, et utilisé pour la production de l’acide amino 11-undécanoïque, monomère du polyamide 11, dont Arkema est le seul producteur mondial.

Partager cet article avec :