Economie biosourcée : Le consortium BIC informe sur les instruments financiers

Partager cet article avec :
Dick Carrez, directeur exécutif du consortium BIC.

Le consortium Bio-industries (BIC) a publié un nouveau document faisant état des instruments financiers disponibles pour soutenir le développement de la bioéconomie en Europe.

Sous l’intitulé « Access to EU financial instruments suitable for the implementation of large bio-based industry investments », le document présente un éventail de possibilités de financement et explore les synergies entre les différents instruments de cofinancement de projets biosourcés.
Depuis la publication en 2014 du rapport BIC « Combining BBI (H2020) and European Structural and Investment Funds (ESIF) », le paysage de financement des projets biosourcés a évolué.

Financer des démonstrateurs et flagships

La Commission européenne a lancé le Plan Juncker en 2015 et la Banque européenne d’investissement (EIB) a publié une étude sur l’accès aux financements en juin 2017. La EIB et la Commission européenne se sont récemment engagées à renforcer leur engagement en faveur des secteurs européens de l’économie circulaire et de la bioéconomie à travers un ensemble d’actions visant à faciliter l’accès au financement.
Le dernier rapport de BIC tient compte de ces nouveaux changements et sensibilise aux instruments de l’UE disponibles aujourd’hui pour soutenir les entreprises biosourcées, en particulier pour les investissements de démonstrateurs et d’installations flagships (premières installations).

Les instruments financiers de l’UE mentionnés comprennent les subventions BBI JU / Horizon 2020, EIB/InnovFin, les fonds European Fund for Structural Investments (EFSI) et European Structural and the Investment Funds (ESIF) et plus récemment le Thematic Investment Platform (TIP) sur la bioéconomie circulaire. Le rapport comprend également des informations sur d’autres sources de financement telles que la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (EBRD).

Dirk Carrez, directeur exécutif du consortium BIC a déclaré: « Les investissements en bioéconomie sont cruciaux pour réduire la dépendance de l’Europe aux ressources non renouvelables et pour rendre notre économie plus durable. Le rapport de BIC est un guide pratique pour tous ceux qui cherchent à investir dans la bioéconomie, fournissant une ventilation des instruments applicables et des opportunités de cofinancement, allant de la dette et des capitaux propres au financement par quasi-fons propres et aux subventions. »

Partager cet article avec :