Éthanol cellulosique : Beta Renewables démarre en Italie

Partager cet article avec :
Beta Renewables
L’unité de Beta Renewables à Crescentino en Italie.

Beta Renewables, coentreprise entre le chimiste italien Mossi Ghisolfi et l’Américain TPC Biotech, vient d’inaugurer son unité de production d’éthanol cellulosique à Crescentino, en Italie. Avec des capacités de production de 40 000 tonnes par an, elle représente la plus grande unité mondiale de biocarburants avancés (ou de deuxième génération), selon Beta Renewables. À terme, la société aura la possibilité d’amener sa capacité à 60 000 t/an. L’éthanol cellulosique est produit à partir de biomasse comme de la paille ou de la canne de maïs.

Un investissement de 150 millions d’euros

Le projet, qui avait été annoncé en avril 2011, a permis la création d’environ 100 emplois. Il a représenté un investissement de 150 millions d’euros. L’unité qui a démarré sa production en début d’année est maintenant pleinement opérationnelle.

Pour mener à bien ce projet, Beta Renewables s’est allié au spécialiste des enzymes Novozymes en octobre 2012. Ensemble, ils ont développé la technologie de production. Elle combine les enzymes Cellic de Novozymes (lignée permettant de convertir de la biomasse en éthanol) et le procédé de conversion des sucres fermentables Proesa de Beta Renewables.

 

Partager cet article avec :