DuPont produira de l’éthanol cellulosique dans Nevada

Partager cet article avec :

DuPont apporte des précisions sur son projet de bioraffinerie dans le Nevada (Iowa, Etats-Unis), dont il a officiellement démarré la construction. Ce projet représente un investissement de 200 millions de dollars (153,1 M€) et permettra la création de 60 postes. La mise en service est maintenant annoncée pour la mi-2014, alors qu’initialement la production était prévue à l’horizon 2013. Une fois opérationnelle, la bioraffinerie produira 30 millions de gallons d’éthanol cellulosique par an (soit 113,6 millions de litres). « C’est une capacité plus élevée que les estimations initiales car les données provenant de notre unité pilote dans le Tennessee ont permis à DuPont d’optimiser notre process et notre technologie », précise le groupe américain. Cet éthanol cellulosique sera produit à partir de résidus de maïs, comme des tiges et des feuilles. DuPont se fournira auprès de 500 agriculteurs locaux qui lui délivreront plus de 375 000 tonnes de résidus par an (contre 300 000 t/an prévues en 2011). Ce projet est le fruit d’une coentreprise initiée en 2008 entre DuPont et Danisco, et baptisée DuPont DaniscoCellulosic Ethanol. Elle avait permis à la construction d’une unité pilote à Vonore, dans le Tennessee, avant que DuPont ne mette la main sur 100% du capital de la coentreprise, à la suite du rachat de Danisco en 2011. La groupe américain travaille également sur d’autres matières premières pour produire de l’éthanol cellulosique comme le panic érigé (une espèce de céréale). Il développe actuellement un nouveau procédé sur son unité de démonstration de Knoxville (Tennessee), qu’il opère conjointement avec l’Université de Tennessee.

Partager cet article avec :