DRT rachète les dérivés de l’acroléine de PCAS

Partager cet article avec :

Le groupe PCAS annonce qu’il a finalisé la cession de la Société Béarnaise de Synthèse (SBS), spécialisée dans la production d’intermédiaires de synthèse à base d’acroléine, au groupe industriel français DRT, spécialisé dans la valorisation de la colophane et de l’essence de térébenthine extraites de la résine du pin. Du point de vue de PCAS, cette cession n’est pas une surprise car le groupe se plaignait depuis quelques années de la concurrence chinoise qui mène des actions de dumping,  » sans possibilité de faire jouer un pouvoir de négociation sur ce marché « .

En l’état, SBS n’est pas une société centrée sur la chimie du végétal puisqu’elle est spécialisée dans la production d’intermédiaires de synthèse à base d’acroléine d’origine pétrochimique, destinés notamment aux marchés de la parfumerie. (Un accès à l’acroléine par déshydratation du glycérol reste possible).

Cette activité SBS a représenté pour le groupe PCAS respectivement 3,2 millions d’euros et 4,1 millions d’euros de chiffres d’affaires en 2012 et 2011. Elle a contribué au résultat opérationnel courant pour -1,9 million d’euros en 2012 et -2,1 millions d’euros en 2011. Une unité industrielle est installée sur la plate-forme de Sobegi, à Mourenx (Pyrénées-Atlantiques).

Partager cet article avec :