DHA : Fermentalg finalise son procédé optimisé de production

Partager cet article avec :

La société de biotechnologie industrielle Fermentalg annonce la publication de son process book optimisé pour la production de DHA à partir de microalgues. Cette étape finale de pré-industrialisation « ouvre la voie à la production à grande échelle » selon l’entreprise. Le directeur général de Fermentalg, Andrew Echatti, se félicite de cette avancée : « Avec la publication du process book optimisé du DHA, Fermentalg passe un cap essentiel dans la réalisation concrète de ses objectifs de production industrielle. En livrant ce document à ARD quelques semaines seulement après la signature de notre accord d’industrialisation, nous démontrons notre expertise scientifique et notre capacité à nous mobiliser en mode projet sur un dossier industriel ». Le procédé optimisé de production a été finalisé à la suite de plusieurs cycles de production effectués dans des fermenteurs de son site de Libourne (Gironde). Les équipes de Fermentalg ont procédé à des tests en conditions réelles de production, avec des relevés scientifiques et des contrôles selon les normes ISO et NF et dans le cadre de l’agrément Novel Food obtenu en février 2015. Selon Fermentalg, la production des premiers lots de DHA devrait intervenir avant la fin de l’année 2016.

D’autres acides gras ciblés

Faisant partie de la famille des omega-3, le DHA ne devrait qu’un premier composé parmi d’autres à être produits par les procédés de Fermentalg pour le marché de la nutrition humaine. En effet, la société travaille actuellement à la production commerciale d’autres composés via les microalgues. En octobre 2015, l’entreprise avait notamment annoncé la mise au point d’une technique de détection de souches enrichies en acide arachidonique (famille des oméga-6). Une innovation technique qui pourrait également servir à isoler des microalgues enrichies en acide eicosapentoénoïque (EPA), autre acide gras de la famille des oméga-3.

Partager cet article avec :