Des chercheurs finlandais misent sur le PGA

Partager cet article avec :

Le centre technique finlandais VTT travaille sur de nouvelles générations de bioplastiques pour le domaine de l’emballage. Il estime que ce segment qui correspond à 40% des usages des plastiques est en train de basculer vers des solutions totalement biosourcées. Mais outre leur aspect renouvelable, ces nouveaux plastiques vont devoir faire preuve de performance et de qualité. C’est ainsi que des travaux du centre portent sur le développement d’acide glycolique biosourcé pour entrer dans la fabrication de plastiques de type PGA (poly(acide glycolique)), par analogie avec le polyester PLA (poly(acide lactique)) qui est le plus populaire des plastiques biodégradables sur le marché. « Le plastique biosourcé PGA est entre 20 et 30% plus robuste que le PLA et il peut résister à des températures de 20°C supérieures. Il se décompose également plus rapidement que le PLA, mais sa biodégradabilité peut être réglée si nécessaire » explique les chercheurs. A noter que l’acide glycolique de formule C2H4O3, possède juste un groupement méthyle de moins que l’acide lactique (C3H6O3).

Partager cet article avec :