Produits biosourcé : Deinove valide la première étape de Deinochem

Partager cet article avec :
deinove
Emmanuel Petiot, directeur général de Deinove.

La société de biotechnologie industrielle a annoncé le succès de la première étape de son programme Deinochem. Ce programme financé par l’Ademe vise à développer des procédés de production de composés chimiques à partir de ressources renouvelables. Par conséquent, Deinove va percevoir début février une avance remboursable d’environ un million d’euros pour le franchissement de cette étape-clé. « Nous avançons vers la mise à disposition de technologies innovantes pour les industriels qui contribueront à préserver les ressources de la planète. (…) Nous avançons plus vite que prévu et avons engagé la phase suivante du projet qui consiste classiquement à optimiser les paramètres de production et à monter en échelle de manière progressive », déclare Emmanuel Petiot, directeur général de Deinove. La société est parvenue à « améliorer substantiellement la production en laboratoire d’isoprénoïdes » au travers d’avancées dans l’ingénierie génétique des souches. D’une part, elle a réussi à multiplier par 10 le débit de construction de souches modifiées de Deinocoques, offrant ainsi la possibilité d’accélérer la production et le test de souches d’intérêt. D’autre part, des avancées ont été réalisées dans l’optimisation de la production des isoprénoïdes ciblés, via l’identification des enzymes limitant la réaction. Cette réussite a été rendue possible au travers de la collaboration avec Génoplante Valor.

Une société engagée sur la R&D

Outre Deinochem, Deinove a initié depuis 2010 un programme de recherche dénommé Deinol. Il a pour objectif de produire de bioéthanol de seconde génération à partir de déinocoques. Au cours de ce projet, Deinove était parvenu à produire de l’éthanol à 9 % à partir de résidus de blé et sans l’ajout d’additifs. Suite à cette avancée, la société avait signé une collaboration avec le groupe Abengoa pour développer un procédé de production pour la transformation de résidus agricoles en éthanol à coût compétitif. Il a également signé un partenariat avec Suez Environnement afin de valoriser les déchets urbains organiques en éthanol.

Partager cet article avec :