Deinove : Financement sécurisé jusqu’en 2017

Partager cet article avec :

Deinove a sécurisé sa situation financière en 2015. La société a enregistré une perte nette de 6 356 k€, à comparer à une perte de 6 458 k€ sur l’exercice précédent. Cette réduction de -2% résulte à la fois d’une bonne maîtrise des dépenses opérationnelles, dans un contexte de croissance forte des programmes de recherche.

En 2015, Deinove a poursuivi l’élargissement de ses programmes de recherche, avec des franchissements d’étapes clés dans les deux programmes principaux : Deinol dans les biocarburants et Deinochem dans la chimie du végétal. Une nouvelle plateforme de recherche a été lancée avec la production d’acide muconique biosourcé, tandis que la plateforme caroténoïdes a évolué vers un modèle de production intégré visant la génération de premiers revenus commerciaux d’ici 2018. De nouveaux partenariats industriels ont été engagés dans la nutrition animale (Flint Hills Resources) et dans l’exploitation industrielle de nouvelles sources de biomasse (tabac énergétique avec Tyton BioEnergy Systems, résidus forestiers avec Arbiom).

La société ajoute que des capacités technologiques ont été consolidées par le biais d’investissements substantiels dans les plateformes d’ingénierie métabolique et de fermentation.

Succès de l’augmentation de capital

Au 31 décembre 2015, la trésorerie nette s’est élevée à +12,4 M€, à comparer à +2,2 M€ au 31 décembre 2014. En 2015, Deinove a perçu 2,2 M€ de paiements d’étapes de Bpifrance et de l’Ademe, ainsi qu’un total de 1,7 M€ de CIR. La société a également levé 4,6 M€ via la ligne de financement en fonds propres mise en œuvre avec Kepler Cheuvreux fin 2014. Enfin, Deinove a mené avec succès, en décembre 2015, une augmentation de capital de 10,7 M€ bruts.

Deinove estime qu’elle dispose des ressources nécessaires pour assurer son financement jusqu’à fin 2017, sans compter la ligne de financement en fonds propres mentionnée.

Partager cet article avec :