De l’énergie plus verte dans la papeterie de Maxau de Stora Enso

Partager cet article avec :
Stora Enso est un groupe papetier finno-suédois.

Stora Enso a décidé d’installer une nouvelle turbine à vapeur avec un système de refroidissement en circuit fermé et un stockage supplémentaire de biomasse dans sa papeterie de Maxau, en Allemagne. Ce projet de 25 millions d’euros d’investissement devrait débuter au cours du troisième trimestre de 2018 et s’achever en 2020.
Stora Enso veut sécuriser une production d’énergie rentable sur le long terme à Maxau tout en augmentant la production d’électricité de son usine. La nouvelle turbine de 57 MW complète l’installation de production combinée de chaleur et d’électricité (CHP) existante qui a démarré en 2010.

Cet investissement de Stora Enso entre dans le cadre de sa feuille de route de « neutralité carbone » puisqu’il va lui permettre d’utiliser une part plus importante de biomasse correspondant à une économie de CO2 de plus 50 000 t par an). Par ailleurs, la papeterie fera moins appel à l’eau du Rhin pour des opérations de refroidissement en raison d’une production thermique plus faible.

La papeterie de Maxau en bref
Situé sur le Rhin près de Karlsruhe, dans le sud-ouest de l’Allemagne, la papeterie de Maxau est un site clé pour la production de papier magazine non couché (SC). L’usine est stratégiquement et géographiquement bien située pour servir ses clients, y compris les grands éditeurs européens, les détaillants et les imprimeries. Elle dispose d’un accès à courte distance aux matières premières et aux biocarburants. Les deux machines à papier produisent environ. 530 000 tonnes de papier magazine non couché par an.

Partager cet article avec :