Création de l' »European Bioeconomy Alliance »

Partager cet article avec :

Douze associations européennes viennent de se regrouper de façon informelle pour créer le 4 février l’European Bioeconomy Alliance (EBA). Cette alliance appelle à des politiques plus prévisibles menant à une stratégie de long terme pour une bioéconomie compétitive, dynamique et durable en Europe.
« Développer la bioéconomie n’est possible que si l’UE fournit un cadre holistique, cohérent et harmonisé dans une série de domaines : l’agriculture, la foresterie, le maritime, l’industrie, le climat, l’environnement, l’énergie, la recherche, l’innovation et le développement régional » explique l’Alliance qui préconise ainsi d’agir sur quatre principaux fronts afin d’aider l’Europe à devenir un leader dans la bioéconomie :
Mettre en œuvre les recommandations des Lead Market Initiatives sur les produits d’origine biologique. Cela permettra non seulement de créer de nouveaux marchés et emplois, mais aussi de stimuler la reprise économique, en mettant l’accent sur l’accès aux matières premières, la recherche, le développement et l’innovation, l’accès aux marchés, les marchés publics et de la communication.
– Encourager les États membres à mettre en œuvre des mesures visant à i) augmenter la productivité agricole et la sylviculture et la fertilité des sols de manière durable et ii) faciliter la mobilisation et l’accès aux matières premières renouvelables à des prix compétitifs.
Éliminer les obstacles à l’investissement dans les premières opérations commerciales, telles que les bioraffineries en Europe. Le partenariat public-privé PP sur les produits biosourcés est un premier pas dans la bonne direction. Il devrait faciliter et catalyser d’autres sources de financement européennes, nationales et régionales.
Dialoguer avec la société civile, avec les agriculteurs, les propriétaires forestiers et l’industrie, afin d’encourager le débat sur une bioéconomie plus durable plus compétitive pour l’Europe.
Au cours des prochaines décennies, la bioéconomie jouera un rôle plus important dans la stimulation de l’économie de l’Europe par la revitalisation des zones rurales et côtières et des sites désindustrialisés tout en offrant plus de croissance et d’emplois. Selon la Commission européenne, la bioéconomie européenne représente déjà près de 2 billions d’euros et fournit plus de 22 millions d’emplois aux citoyens européens. Elle englobe la production de ressources renouvelables et leur transformation en aliments, fourrage, fibres, matériaux, produits chimiques et bioénergie.

Par conséquent, l’EBA appelle à ce que la bioéconomie figure parmi les priorités du nouveau plan d’investissement de 315 milliards d’euros de la Commission pour aider à une reprise économique durable en l’Europe.

Les douze membres de l’EBA
BIC – Bio-based Industries Consortium
CEFS – European Association of Sugar Producers
CEPF – Confederation of European Forest Owners
CEPI – Confederation of European Paper Industries
COPA-COGECA – European Farmers and European agri-cooperatives
ePURE – European Renewable Ethanol Producers Association
EuropaBio – The European Association for Bioindustries
EUBP – European Bioplastics
FEDIOL – The EU Vegetable Oil & Proteinmeal Industry
FTP – Forest-based Sector Technology Platform
PFP – Primary Food Processors
Starch Europe – European Starch Industry Association
 

Partager cet article avec :