Covestro est prêt à commercialiser des TPU partiellement biosourcés

Partager cet article avec :
Les TPU sont utilisés dans les chaussures de sport.
Les TPU sont utilisés dans les chaussures de sport.

Covestro, anciennement Bayer MaterialScience, et Reverdia ont conclu un accord pour développer conjointement des polyuréthanes thermoplastiques (TPU) à base de matières premières renouvelables. Covestro utilisera l’acide succinique biosourcé Biosuccinium de Reverdia pour produire des TPU de la marque Desmopan. Ces plastiques ont de nombreux débouchés, y compris dans les industries de la chaussure et de l’électronique portatif. Covestro envisage d’ailleurs d’amener sa capacité de production de TPU biosourcé à l’échelle industrielle à Taiwan.

Cet acide succinique viendrait en remplacement de l’acide adipique utilisé pour produire les polyols utilisés en combinaison avec l’isocyanate. Covestro avait d’ailleurs communiqué dès 2012 sur des débuts de partenariats avec Reverdia et BioAmber expliquant que « le basculement de l’acide adipique vers l’acide succinique n’a pas été aussi facile qu’il y paraît ». « La molécule d’acide succinique a deux atomes de carbone de moins et il en résulte d’autres propriétés ».

Une réduction de 65% de l’empreinte carbone de ces TPU
Mais Covestro a surmonté ces difficultés puisque des grades de Desmopan biosourcé sont désormais disponibles dans différentes duretés : grades 85 Shore A, 95A et 60D. La teneur en biomasse est alors de 65% pour le grade 85 Shore A, de 52% pour le grade 95A et 42% pour le grade 60D. Au global, Reverdia annonce une réduction d’environ 65% de l’empreinte carbone de ces TPU par rapport à des produits équivalents fabriqués sur base fossile.
En ce qui concerne l’acide succinique de Reverdia, il est produit à l’échelle commerciale en Italie depuis 2012 selon une technologie brevetée de Reverdia (jv Roquette/DSM).

Partager cet article avec :