Cosmétiques : La biotech française Alkion intéresse Evonik

Partager cet article avec :

La start-up française Alkion Biopharma va entrer dans le giron du géant allemand de la chimie Evonik. La transaction devrait être finalisée en avril. Fondée en 2011 en tant que spin-off de l’Imperial College London, Alkion Biopharma est installée à Evry (Essonne), sur le campus du Genopole. Elle est spécialisée dans les ingrédients cosmétiques à base de plantes et emploie une dizaine de salariés. « Nous possédons une production innovante de biomasse de plantes médicinales qui nous permet d’élaborer des actifs biotechnologiques. Nous faisons pousser les plantes dans des bioréacteurs », a expliqué Franck Michoux, le fondateur et directeur général de la société francilienne.

Implantation à Evry

A Evry, Alkion dispose de laboratoires de recherche et d’unités pilotes et industrielles. Elle produit des ingrédients actifs à façon pour de « grands groupes de cosmétiques », a précisé le directeur général, avec plus d’une dizaine de clients. Grâce à cette opération, Evonik va renforcer son portefeuille d’activités dédiées aux soins personnels. « Cela va nous permettre d’offrir à nos clients des concepts de produits afin qu’ils se démarquent de leurs concurrents », a déclaré Tammo Boinowitz, le responsable de l’activité Personal Care d’Evonik.

Partager cet article avec :