Corinne Lepage liée au destin des agrocarburants en Europe

Partager cet article avec :

Le Parlement européen a nommé Corinne Lepage (membre de la Alde, présidente de Cap21) rapporteur sur le dossier controversé des agrocarburants. La Commission européenne propose en effet de restreindre la conversion de terres en cultures destinées à la production d’agrocarburants et de prendre en compte les émissions de gaz à effet de serre liées au changement d’affectation des sols indirect, qui alourdit le bilan carbone de certains agrocarburants de première génération. « J’ai l’intention de rencontrer toutes les parties prenantes afin de déterminer le meilleur moyen d’encourager de manière réaliste la production d’agrocarburants réellement durables, en particulier les agrocarburants de deuxième génération », a déclaré Corinne Lepage. La proposition de la Commission consiste à modifier deux directives importantes : la directive sur les énergies renouvelables, qui fixe un objectif de 10% d’énergie renouvelable dans le secteur des transports d’ici 2020, ainsi que la directive sur la qualité des carburants, qui oblige les fournisseurs de carburant à baisser les émissions de 6% tout le long de leur filière de production d’ici 2020.La Commission propose de fixer un plafond de 5% pour les agrocarburants issus de cultures alimentaires, par rapport à l’objectif initial de 10%. Elle propose également une obligation de notification des émissions de gaz à effet de serre liées au changement indirect dans l’affectation des sols.

Pour ce qui est de la France, le taux d’incorporation est stabilisé à 7%, alors que l’outil avait été dimensionné à 10%. Par ailleurs, les producteurs de biocarburants de 1e génération regrettent que l’on jette systématiquement l’opprobre sur leur profession. Jean-Philippe Puig, directeur général de Sofiprotéol, a déclaré dans un récent colloque sur la Bioéconomie que « c’est grâce à la première génération que l’on va aller vers la 2e et la 3e. Il est utile d’avoir un moteur ». D’ailleurs, ce sont les acteurs de la 1e génération qui vont principalement financer les générations suivantes.

Partager cet article avec :