Conversion de déchets en méthanol, le procédé Enerkem choisi pour Rotterdam

Partager cet article avec :
L'usine de biométhanol d'Enerkem à Edmonton, en Alberta.
L’usine de biométhanol d’Enerkem à Edmonton, en Alberta.

Le partenariat formé entre AkzoNobel, Van Gansewinkel, Air Liquide, AVR et Enerkem a annoncé début octobre qu’il envisageait de construire une usine de conversion de matières résiduelles en produits chimiques à Rotterdam en collaboration avec le port de Rotterdam, la ville de Rotterdam, la province de la Hollande-Méridionale et InnovationQuarter.

Cette opération fait suite à la signature d’un premier partenariat fin 2014 entre Enerkem (Canada) et AkzoNobel.

« Cette étape importante constitue le début d’une nouvelle étape pour les membres du consortium qui travailleront ensemble en vue de finaliser le plan d’affaires qui inclut entre autres la sélection de l’emplacement exact de l’usine dans le port de Rotterdam ainsi que le lancement du processus pour l’obtention des permis requis » précisent les partenaires.

Vers la production de méthanol à partir de déchets

La nouvelle usine de produits chimiques utilisera la technologie innovante de gazéification d’Enerkem permettant de transformer des déchets non recyclables en méthanol, qui est une matière première utilisée dans l’industrie des produits chimiques. Le méthanol sera ensuite converti en produits chimiques comme l’acide acétique (utilisé dans les fibres et les adhésifs), les agents épaississants et l’éther diméthylique (gaz propulseurs propres). Ces produits chimiques sont actuellement générés en quasi-totalité à partir de matières premières fossiles.

« Nous sommes enthousiastes à l’idée de faire progresser l’économie circulaire aux Pays-Bas avec notre technologie exclusive. Cette technologie de recyclage chimique nous permet d’offrir une solution concurrentielle et complémentaire au tri à la source et au recyclage traditionnel ainsi qu’une matière première renouvelable pour l’industrie des produits chimiques », a affirmé Timothy J. Cesarek, premier vice-président, Développement des affaires d’Enerkem.

Le projet s’inscrit dans l’ambitieux programme établi par le gouvernement néerlandais pour l’économie circulaire qui a récemment été présenté au Parlement par Mme Dijksma, secrétaire d’État. Le consortium voit la technologie développée par Enerkem comme un complément aux technologies de recyclage existantes.

Partager cet article avec :