Isobutène : contrat entre Global Bioenergies et Fraunhofer CBP

Partager cet article avec :

L’expert français de l’élaboration d’oléfines légères d’origine renouvelable par fermentation a signé un accord de collaboration avec le Centre Fraunhofer pour les procédés chimiques et biotechnologiques. Ce contrat porte sur la mise en service et l’exploitation du deuxième pilote industriel de Global Bioenergies, situé sur le site allemand de Leuna. Selon les termes du contrat, le Centre Fraunhofer détachera 13 ingénieurs pour travailler à la mise à l’échelle du procédé propriétaire de conversion de ressources renouvelables en isobutène, qui est une molécule plateforme pour la pétrochimie. « La signature de cet accord est une étape de plus dans la transition du procédé isobutène du statut d’innovation de rupture à celui d’actif industriel de premier plan », déclare Thomas Buhl, directeur du Business Development de Global Bioenergies. La construction de ce pilote sur le site de Leuna avait été annoncée par le groupe en novembre dernier,  la conception de l’installation ayant été confiée au groupe gazier Linde en mars. Le pilote devrait permettre la production maximale de 100 tonnes d’isobutène renouvelable par an à l’horizon 2015, qui sera notamment utilisé pour la production de plastiques, d’élastomères et de carburants tels que l’isooctane.

Déjà une usine pilote déployée en France

Le pilote localisé à Leuna n’est pas le seul que Global Bioenergies possède. Le groupe français exploite une autre installation en France, déployée sur le site de la bioraffinerie de Pomacle-Bazancourt (Marne). Le groupe y avait entamé des essais de production industrielle à l’été 2013. Ce premier pilote, développé en collaboration avec Arkema et le CNRS, devrait être mis en service à l’automne prochain. L’isobutène, issu de cette ligne de production, sera utilisé pour l’élaboration d’acide méthacrylique à destination de l’industrie des peintures et de verre organique.

Partager cet article avec :