Colorants : Pili s’installe à Toulouse White Biotech

Partager cet article avec :

La jeune société de biotechnologie Pili franchit une nouvelle étape et installe son pilote industriel au sein de Toulouse White Biotech (TWB).

TWB est un démonstrateur industriel spécialisé dans les biotechnologies.
TWB est un démonstrateur industriel spécialisé dans les biotechnologies.

La société créée en 2015 développe des procédés de production biologiques de colorants renouvelables et biodégradables. Pili utilise la capacité naturelle de certains microorganismes à produire des pigments à partir de ressources renouvelables et en optimise la production. Issu du laboratoire communautaire La Paillasse, la société est née autour d’un projet de recherche qui a obtenu une preuve de concept en 2013. Après la création en 2015, Pili se lance aujourd’hui dans le passage à l’échelle pilote pré-industriel du procédé de production d’un colorant bleu. Un pilote qui devrait reposer sur un bioréacteur de 300 litres.

L’accès aux expertises de TWB

« Le passage au stade pré-industriel n’était envisageable qu’en association avec des partenaires spécialisés. (…) TWB nous fournit des locaux et des plateformes techniques uniques, l’excellence scientifique et industrielle de ses équipes et nous intègre dans un écosystème riche et expert en biologie de synthèse, fermentation et chimie analytique », indique Thomas Landrain, p-dg de Pili. Trois chercheurs de la société de six personnes travaillent donc dans un espace dédié au sein de TWB, qui met à sa disposition les laboratoires, équipements et expertises de ses équipes ainsi que celles du Laboratoire d’Ingénierie des systèmes biologiques et des procédés (LISBP) et du Critt Bioindustries.

Une recherche de fonds pour la commercialisation

Ce passage à l’étape pilote représente une nouvelle étape pour la société qui se rapprochera de son objectif de produire à grande échelle et de commercialiser son premier colorant d’ici à trois ans. Pour atteindre cette phase commerciale la société recherche actuellement deux millions d’euros. « Pili est aujourd’hui en négociations avec plusieurs partenaires industriels dans le domaine des encres, des textiles (marché mondial de plus de 2 millions de tonnes représentant 5.5 milliards d’euros) et de la cosmétique », précise la jeune société.

 

 

Partager cet article avec :