Collaboration entre Deinove et TWB

Partager cet article avec :

La société de biotechnologie industrielle Deinove a signé un partenariat technologique avec le démonstrateur pré-industriel Toulouse White Biotechnology (TWB). La collaboration vise à optimiser la production de molécules d’intérêt par des déinocoques en étudiant leur métabolisme. « Nous allons nous appuyer sur l’excellence de TWB pour augmenter les performances de notre souche avec un but clair : la diriger vers l’hyperproduction d’un composé donné », explique Emmanuel Petiot, directeur général de Deinove. Avant d’ajouter : « Notre bactérie présente des avantages majeurs comme châssis bioindustriel et notre objectif est d’accroître toujours plus ses performances fermentaires pour aboutir à des procédés de production commerciaux dans les plus brefs délais ».

Connaître le métabolisme pour mieux optimiser la productivité

Dans le détail, le projet, mené en collaboration avec la plateforme Metatoul, a pour objectif de cartographier tous les flux métaboliques du microorganisme. Cette cartographie quantitative et qualitative servira à identifier et optimiser la productivité et le rendement des déinocoques. Deinove indique que ce projet va aider « à rationaliser encore davantage ses projets d’ingénierie métabolique et à accélérer les programmes industriels en cours ». La société travaille notamment à la production de carotéinoïdes dans le cadre de son programme Deinochem soutenu par l’Ademe. En septembre 2015, elle a annoncé être parvenue à la production d’acide muconique à partir de cellulose de deuxième génération. Deinove planche également à la production de bioéthanol via son projet Deinol, dont il a franchi l’avant-dernière étape en juillet 2015. En novembre 2015, il est même parvenu à produire du bioéthanol de deuxième génération à l’échelle préindustrielle à l’aide d’un fermenteur de 300 litres.

 

Partager cet article avec :