Carbios dépense 2 M€ au premier semestre 2014

Partager cet article avec :

La société spécialisée dans les technologies pour la valorisation des déchets plastiques et la production des biopolymères a annoncé les résultats financiers de son premier semestre. Au 30 juin 2014, Carbios affiche un résultat d’exploitation à la baisse à -1,63 million d’euros (M€), ce qui constitue une réduction de 319 000 € par rapport au premier semestre 2013. La société de chimie verte revendique une situation financière « solide », avec une trésorerie nette s’élevant à 12,6 M€ fin juin 2014 contre 14,6 M€ en décembre 2013. Cela représente ainsi une consommation totale de trésorerie de 2 M€ sur la période.

Structurer la société pour se préparer à l’industrialisation

Carbios a utilisé cette somme de 2 M€ afin de développer la société. Ainsi, la société s’est installée dans de nouveaux locaux au sein du Biopôle de Clermont-Limagne, à Saint-Beauzire (Puy-de-Dôme). Elle s’est équipée de sa propre plateforme technologique dédiée à l’ingénierie et au pilotage de ses bioprocédés. Les installations, s’étendant sur 650 m2, sont dédiées notamment à la R&D et au développement pré-industriel des procédés. Outre cette plateforme, Carbios a élargi son portefeuille de brevets avec le dépôt d’une demande portant sur le recyclage des plastiques. Jusqu’à présent, la société clermontoise dispose de 9 familles de brevets, dont 7 en propre et 2 en licence exclusive mondiale. Elle a également profité de ce premier semestre 2014 pour renforcer son conseil d’administration avec la nomination de deux nouveaux membres. Enfin, Carbios est parvenu à avancer dans le développement de son procédé de biodégradation contrôlée de plastiques souples à usage unique. En collaboration avec son partenaire Valagro, il a mis au point un matériau produit à partir d’un polymère d’origine fossile et d’une enzyme. Ce plastique se caractérise par une perte de masse de 50 % en 15 jours, et une biodégradation complète en moins de trois mois.

Partager cet article avec :