Brésil : Le site d’Amyris à Brotas passe sous le contrôle de DSM

Partager cet article avec :
Le site d’Amyris à Brotas au Brésil.

L’alliance stratégique entre le groupe néerlandais DSM et la société américaine Amyris se consolide. Pour cela DSM vient de faire l’acquisition d’Amyris Brasil, la filiale brésilienne d’Amyris. Dans la corbeille, on trouve l’installation de production de Brotas 1 (état de Sao Paulo), la propriété intellectuelle liée au farnésène (molécule plateforme d’Amyris obtenue par un procédé de fermentation de sucre) et un accord de partage de la valeur sur une durée de trois ans, pour un montant total de 96 millions de dollars. A noter que l’unité continuera à produire pour le compte d’Amyris des produits de gros volume selon un accord de sous-traitance à long terme. Et les accords d’approvisionnement d’Amyris pour des tiers seront maintenus. En ce qui concerne des produits de spécialité de plus petit volume, DSM approvisionnera Amyris jusqu’à la mise en service de son unité de production Brotas 2, une extension en cours de construction annoncée l’an passé.

DSM complète son réseau de production
DSM de félicite de l’acquisition de cette usine Brotas 1 qui complète son réseau mondial de production avec un site dédié à la production biotechnologique au Brésil qui dispose de matières premières durables (canne à sucre). Ce site permettra de sécuriser sa production de produits biosourcées, dont le portefeuille ne cesse de s’étoffer. Quant à son expérience dans l’exploitation de grandes installations de fermentation, DSM estime qu’elle lui permettra d’optimiser la performance opérationnelle du site de Brotas.

Amyris se concentre sur des projets en rupture

Pour Amyris, cette cession lui permettra de se concentrer sur le développement de technologies en rupture avec une approche qui continue de cibler des marchés clés, ainsi que la production de produits de spécialité. Entre l’accord de production, le site de Brotas 2 et une usine d’édulcorants opérée en collaboration avec le groupe sucrier São Martinho, Amyris estime qu’il couvrira ses besoins de production sur les 3 à 5 ans à venir.

Rappelons que l’alliance stratégique entre DSM et Amyris avait débuté en mai 2017 avec une prise de participation de DSM dans le capital d’Amyris (25 M$ pour 12% du capital). Puis elle s’est étendue avec plusieurs collaborations significatives autour de produits clés, dont la vitamine.

Partager cet article avec :