Bioraffinerie : Elevance accélère à Natchez

Partager cet article avec :
Jatropha Elevance
Le jatropha est une matière première exploitable par la nouvelle bioraffinerie.

La société américaine Elevance Renewable Sciences va donner un coup d’accélérateur à son deuxième projet de bioraffinerie de taille mondiale à Natchez, dans le Mississippi. L’objectif est d’accroître la production de synthons renouvelables de la marque Inherent d’ici à 2016. La décision est une conséquence directe du succès rencontré par sa première bioraffinerie asiatique, basée à Gresik, en joint-venture avec la société indonésienne Wilmar. La demande pour cette gamme de produits en C10+ dépasse en effet la capacité de production. « En construisant des bioraffineries dans plusieurs zones géographiques, nous sommes en mesure de répondre à la demande de la clientèle alternatives renouvelables performantes, à des coûts compétitifs par rapport aux produits pétrochimiques pour de multiples applications industrielles. Nous allons également offrir à nos clients la sécurité supplémentaire de deux usines commerciales d’envergure mondiale avec des chaînes d’approvisionnement en matières premières diversifiées » a déclaré K’Lynne Johnson, p-dg d’Elevance.

Une capacité de 280 000 t/an
Ancienne unité de production de biodiesel, Natchez sera également basée sur la technologie brevetée de métathèse d’Elevance. Elle produira, à raison de 280 000 tonnes t/an, des produits multifonctionnels tels que l’ester méthylique de l’acide 9-décénoïque, une distribution unique d’alpha oléfines biologiques, incluant des décènes, et des mélanges oléochimiques. Elle transformera du canola ou l’huile de soja, tandis que Gresik fonctionne actuellement à l’huile de palme. Mais ces usines sont conçues pour fonctionner avec de multiples huiles renouvelables, contenant des triglycérides et des acides gras, notamment le jatropha ou des huiles d’algues lorsqu’elles seront disponibles sur le marché.
D’ores et déjà 30 millions de dollars ont été investis sur ce site Natchez pour sa reconversion et notamment pour tripler la production des opérations existantes, passer du batch au continu, préparer le site pour la construction de la bioraffinerie.

Partager cet article avec :