Bioplastiques : Solvay lance un dérivé d’acétate de cellulose

Partager cet article avec :
Flocons d’acétate de cellulose.

Le groupe Solvay a profité du salon K de Düsseldorf (16 au 23 octobre) pour lancer Ocalio, un nouveau bioplastique obtenu à partir d’acétate de cellulose, dérivé de pâte de bois. Associé à un bioplastifiant, le contenu biosourcé d’Ocalio est actuellement de 50% selon la norme ASTM D6866.

« Comparé aux autres bioplastiques, Ocalio se caractérise par un excellent équilibre de propriétés offrant une meilleure résistance mécanique et thermique, une transparence améliorée et une mise en œuvre remarquable », affirme Louis Cozzari, Business Development Manager chez Solvay Acetow. « Facile à transformer, il est conçu pour une large gamme de produits de consommation à usage spécifique tels que les emballages pour produits de soin et cosmétiques, les emballages pour produits alimentaires, les appareils électroniques, les jouets et les téléphones portables ».

Solvay estime que ce bioplastique peut remplacer les applications réalisées à partir de plastiques techniques tels que le polyméthacrylate de méthyle (PMMA) et l’acrylonitrile butadiène styrène (ABS), mais également les polycarbonates (PC).

En plus d’être facile à transformer et d’offrir une gamme de propriétés mécaniques « avantageuse et équilibrée », Ocalio se caractérise par une surface lisse et soyeuse, une finition brillante et une profondeur de couleur extraordinaire, que ce soit pour les grades opaques ou transparents.

Un savoir-faire acquis dans les câbles de cigarettes

Sur ce produit, Solvay bénéficie du savoir-faire historique de sa business unit Acetow. Il consiste à acétyler de la cellulose pour fabriquer des câbles, précurseurs des filtres de cigarettes, et plus marginalement des fibres pour des applications dans le textile ou des matières plastiques comme pour les montures de lunettes. Le procédé de fabrication de câbles d’acétate de cellulose démarre par un traitement de la cellulose à l’anhydride acétique. Cette opération conduit à la fabrication de flocons d’acétate de cellulose. Ces flocons sont ensuite transformés en fils, puis en câbles à destination des manufactures de tabac. Compte tenu de la lente progression du marché, Solvay a engagé une première diversification avec le projet Accoya. Il consiste à acétyler du bois dans la masse pour suppléer les bois exotiques dans des applications en extérieur, de type terrasses, bardages, portes ou fenêtres. Le bioplastique Ocalio représente une deuxième voie de diversification où il utilise à nouveau sa technologie d’acétylation de la cellulose.

Fabriqués en Europe au sein d’installations intégrées et entièrement autonomes, le plastique en acétate de cellulose Ocalio sera commercialisé à compter du 1er trimestre 2014. A noter que le siège d’Acetow est installé à Fribourg en Allemagne, sur le site d’une importante unité industrielle de câbles de cigarettes.

Partager cet article avec :