Bioplastiques : Solegear soutenu par le CNRC au Canada

Partager cet article avec :

Solegear Bioplastics annonce qu’il va recevoir un soutien « significatif » de PARI- CNRC. Ce programme d’aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada est le chef de file du pays en matière d’aide à l’innovation pour les petites et moyennes entreprises.

Fondée en 2006 et basée à Vancouver, la société canadienne cherche à travers ce soutien à développer des formulations de bioplastiques qui exploitent des déchets industriels pour répondre aux exigences de durabilité, tout en diminuant l’usage de retardateurs de flamme toxiques. « Avec 20 retardateurs de flamme maintenant identifiées comme« substances préoccupantes »par l’EPA et soumis à une évaluation des risques pour la santé, nous avons vu la croissance exponentielle de la demande des consommateurs et des grandes marques pour des matériaux plus sûrs avec une toxicité réduite, en particulier dans les jouets et les articles ménagers » justifie Toby Reid, le président fondateur de la société.

Une première référence avec le Polysole
Ce projet s’appuiera sur les collaborations déjà engagées avec le PARI-CNRC qui a soutenu le développement du portefeuille de Solegear, avec notamment le Polysole. Ce dernier est un bioplastique non-toxique, biosourcé et compostable qui permet à certaines grandes marques d’Amérique du Nord de réduire l’utilisation de matériaux, leur toxicité et leur empreinte carbone. Il est aussi produit dans le respect des principes de la chimie verte.

Partager cet article avec :