Bioplastiques : Carbios valide la dernière étape du projet Thanaplast

Partager cet article avec :
Carbios – Extrusion des compounds biodégradables

La société clermontoise spécialisée en bioplasturgie Carbios a annoncé avoir reçu un versement de 1 021 871 euros de la part de Bpifrance au titre de la clôture de la cinquième et dernière étape du projet Thanaplast. Ce programme de recherche initié en 2012 visait à créer de la valeur industrielle en recyclant des matériaux plastiques en fin de vie par procédés enzymatiques. Doté d’un budget total de 22 M€ sur cinq ans, ce projet a regroupé un consortium piloté par Carbios associant partenaires académiques et industriels : Inra, TWB, Insa Toulouse, CNRS, Université de Poitiers, Limagrain, Groupe Barbier et Deinove. « Ce programme de R&D de cinq ans a permis de faire émerger deux voies de valorisation pour la fin de vie des plastiques : la biodégradation pour les plastiques à base de PLA et le recyclage du PET, le plastique majoritaire de nos bouteilles et barquettes », explique Alain Marty, directeur scientifique de Carbios.

Des avancées dans le recyclage et la production de plastiques

Le projet Thanaplast est parvenu à identifier et développer des enzymes hautement spécifiques et thermorésistantes pour mettre au point un procédé de dégradation de plastique à haute température. La soixantaine de chercheurs travaillant sur ce projet ont notamment réussi en 2014 à développer le procédé de production de matériau plastique auto-destructif et un procédé biologique de recyclage du PLA à l’échelle pré-pilote. Les différentes avancées dans le développement de procédés de biodégradation enzymatique de plastiques a ainsi conduit à la création de la coentreprise entre Carbios et Limagrain dénommée Carbiolice en 2016. Plus récemment, Carbios avait franchi avec succès l’étape 4 de Thanaplast en décembre 2016 en progressant sur le biorecyclage du PET (amorphe et issu de bouteilles plastiques), ainsi que la découverte d’une nouvelle voie métabolique de synthèse du PLA à partir directement d’acide lactique.

 

Partager cet article avec :