BioNitrogen convertit la biomasse en urée

Partager cet article avec :

BioNitrogen est une société de cleantech basée à Doral en Floride qui propose de convertir de la biomasse en urée. Solide cristallin composé à 46% d’azote, l’urée est principalement utilisée dans l’agriculture comme engrais. La technologie en attente de brevet propose de transformer des déchets agricoles ou autre biomasse disponible en produits vracs de haute qualité, directement vendus aux grossistes ou aux détaillants agricoles. De conception modulaire et sensiblement plus petites que les unités traditionnelles de production d’urée, les installations imaginées par BioNitrogen seront capables de fabriquer 15 tonnes d’engrais par heure, soit une production totale annuelle de 124 200 tonnes par unité.
Les projets pourraient rapidement se multiplier. Déjà en février BioNitrogen a annoncé la construction de cinq unités « biomass-fueled urea » en Louisiane, à Pointe Coupee Parish. Le projet coûtera entre150 M$ et 250 M$, pour une capacité totale de 621 000 t/an d’urée, à raison de 124 200 t/an par unité. La société précise que cette production, qui devrait être opérationnelle d’ici 18 à 24 mois, représente 8% des importations américaines d’urée.

Un projet d’usine en Alberta
Fin mars, BioNitrogen vient de signer un accord avec la coopérative canadienne Battle River Agri-Ventures Co-op en vue de construire une unité en Alberta. Une étude de faisabilité doit étudier le marché de l’urée et la disponibilité de la biomasse dans la région.

Partager cet article avec :