Biomimétisme : Coup d’envoi du CEEBIOS à Senlis

Partager cet article avec :

Le CEEBIOS, Centre Européen d’Excellence en Biomimétisme de Senlis, est sur les rails. Ce projet ambitieux, en gestation depuis 18 mois, va voir le jour sur l’ancien site militaire du quartier Ordener à Senlis, dans l’Oise. Dans un esprit campus, il favorisera les échanges et la coopération entre scientifiques, équipes de R&D de grands groupes industriels, ingénieurs, start-ups spécialisées, enseignants et des étudiants. Le 3 octobre dernier, en présence de représentants des ministères de la Défense, du Développement Durable et de Biomimicry Europa, Pascale Loiseleur, la mairie de Senlis, a fait un point complet sur l’acquisition du Quartier Ordener, enfin finalisée, et sur le lancement des premières actions de formation prévues dans le plan de développement.

Une localisation stratégique

Le centre de Biomimétisme de Senlis.

Le CEEBIOS bénéficiera d’une situation idéale à seulement quarante kilomètres de Paris et vingt minutes de Roissy Charles-de-Gaulle, sur un espace historique et préservé de dix hectares. Ce centre présente également une complémentarité avec d’autres pôles régionaux dont le pôle de compétitivité IAR de Picardie-Champagne Ardenne, l’Université de Technologie de Compiègne, le Centre Technique des Industries Mécaniques à Senlis, l’Institut National de l’Environnement Industriel et des Risques à Verneuil en Halatte, … Il offre aussi une continuité avec la formation de Senlis qui compte notamment un BTS Fluides Energies Environnements au lycée Amyot d’Inville, un BTS Chimie verte au lycée Saint-Vincent et un BTS Bio Economie au lycée Hugues Capet). Le bâti de plus de 20000 m2  abritera notamment 160 logements étudiants.

Le biomimétisme consiste à s’inspirer du vivant pour faire de la recherche autrement et innover de façon durable et respectueuse de l’environnement. La biologie inspire depuis longtemps les ingénieurs et les scientifiques qui essaient de comprendre certains mécanismes présents dans les organismes vivants afin de les adapter dans de nouveaux processus de développement, et ceci dans de nombreux domaines : matériaux, construction, énergie, chimie, transports, santé, … Rappelons que l’investissement nécessaire au développement de ce projet a été estimé à 12 millions d’euros pour la première tranche (mise aux normes des logements étudiants et du business center). L’Etat, via le PLR, participera au financement à hauteur de 1,6 million d’euros.

Plus d’informations sur www.ceebios.fr

 

 

Partager cet article avec :