Biométhodes se dote d’un conseil consultatif

Partager cet article avec :
Amsallem
Gilles Amsallem est le p-dg de Biométhodes.

Biométhodes, entreprise de biotechnologie installée sur le site de Genopole à Evry, refait parler d’elle. Elle vient de se doter d’un conseil consultatif, composé de trois éminents spécialistes mondialement reconnus dans les domaines de la bioraffinerie et des biotechnologies. Il s’agit de l’Allemand Uwe Franke qui a occupé la fonction de président de BP Europe jusqu’en mai 2012, de Pierre Monsan, professeur à l’INSA de Toulouse et aux Mines ParisTech, membre fondateur de l’Académie des technologies et de Toulouse White Biotechnology et de Daniel Thomas, pionnier des biotechnologies industrielles en France, et notamment professeur à l’Université de Technologie de Compiègne et vice-président du pôle de compétitivité « IAR » dont il est l’un des fondateurs.

Un pilote en construction en Virginie

Biométhodes développe un procédé de bioraffinerie de 2ème génération protégé par des brevets internationaux qui permet la conversion complète et optimale des résidus agroindustriels et forestiers non alimentaires en biocarburants et composés chimiques renouvelables pour l’industrie. Il intègre un prétraitement chimique de la lignocellulose et l’action d’enzymes développées grâce à la plateforme propriétaire. Le conseil consultatif apportera son expertise afin d’accélérer le développement et l’industrialisation du procédé de Biométhodes. Pour l’heure, une unité pilote est en construction chez OptaFuel US, Inc., filiale américaine de Biométhodes en Virginie, pour la production de biocarburants de deuxième génération, avec une capacité de traitement de biomasse d’1 tonne/jour (projet de 20 M$ qui a perçu en 2010 12,5 M$ de financement aux Etats-Unis). D’autres projets d’usines pilotes sont envisagés en France et à l’étranger.

Gilles Amsallem, président-directeur général de Biométhodes a déclaré: « La nomination de scientifiques et industriels aussi prestigieux au conseil consultatif de Biométhodes nous honore particulièrement. Leur appui de premier plan nous aidera notamment à affiner les orientations stratégiques de notre activité de recherche et développement mais surtout à mener à bien l’industrialisation du procédé que nous développons.»

Partager cet article avec :