Biomasse : BioSCO veut optimiser la logistique par les logiciels

Partager cet article avec :

Créée en 2016, la start up BioSCO a développé le prototype d’un logiciel destiné à la gestion de la supply chain de la biomasse. L’idée de ces travaux proposés par la jeune société repose sur le constat que le transport, la manutention et le stockage représentent 70 % du coût total lié la biomasse. « L’objectif de BioSCO est de développer des logiciels pour améliorer la compétitivité des productions agricoles », explique Thibaut de Saint-Denis, président de la société.

S’appuyant sur des travaux de recherche universitaire, cet outil permettra aux industriels notamment de la chimie du végétal d’optimiser simplement leur performance logistique aussi bien au niveau économique, opérationnel qu’environnemental. « C’est un outil simple qui permet de traiter les résultats d’un modèle mathématique complexe. Par exemple, pour analyser la pertinence d’une chaîne logistique d’approvisionnement de colza avec plus de 400 points de productions et 50 sites de stockage, le temps de calcul est de 2 à 3 minutes contre 24 à 48 h sur les logiciels disponibles actuellement », détaille Birome Holo Ba, co-fondateur de BioSCO.

Lancement commercial d’ici à la fin 2017

Première née du partenariat entre la SAS Pivert et la société de gestion Finovam Gestion noué en octobre 2016, la jeune société a d’ores et déjà procédé à une première augmentation de capital de 400 000 €. Des moyens ont notamment permis de finaliser le développement de l’interface logicielle. Ils vont également aider à lancer la commercialisation des premières solutions d’ici au dernier trimestre 2017.

Partager cet article avec :