Biolice construit une usine de bioplastique au Brésil

Partager cet article avec :

La business unit du groupe coopératif agricole international Limagrain a démarré la construction d’une usine de granulés de bioplastiques issus de farine de maïs à Pato Branco, au sud du Brésil. D’une superficie de 2 000 m2, cette usine de Biolice débutera ses opérations fin 2013. Elle produira alors 8 000 tonnes par an de granulés de bioplastiques, commercialisés sous la marque éponyme Biolice. Selon l’AFP, l’usine pourrait employer jusqu’à une cinquantaine d’employés. Le montant de l’investissement demeure confidentiel. Pour ce projet, Biolice collaborera avec la famille Guerra qui détient la société brésilienne Sementes Guerra, déjà partenaire de Limagrain dans les semences de maïs au Brésil. Celle-ci « apportera sa connaissance du marché brésilien et son accès à une filière locale de production ». « Notre ambition pour Biolice est de devenir un acteur mondial dans le domaine des plastiques biodégradables », indique Damien Bourgarel, directeur de la branche Ingrédients Céréaliers de Limagrain. Le concept Biolice résulte de plusieurs années de recherche de la part de Limagrain et a été lancé à l’échelle commerciale en 2005. Le groupe opère actuellement une usine de production de granulés de bioplastiques située à Riom, en Auvergne. « L’usine brésilienne est un « copier-coller » de l’usine française et permettra d’alimenter les besoins en solutions durables au Brésil et plus globalement en Amérique », précise un porte-parole du groupe.

Partager cet article avec :