Biointrants : IPSB aux côtés d’Éléphant Vert dans le développement de procédé

Partager cet article avec :
Unité industrielle d'Eléphant Vert.
Unité industrielle d’Eléphant Vert.

Eléphant vert, premier hub de biointrants en Afrique francophone, a choisi la PME française IPSB (Ingénierie de Procédés Sucres et Biotechnologies) pour développer au Maroc une nouvelle unité de production de biointrants (biofertilisants, biostimulants, biopesticides) à base de ferments sélectionnés pour leurs activités biologiques. Ce projet aboutira à la production industrielle de consortiums bactériens destiné à être épandu sur les sols agricoles pour améliorer significativement l’assimilation des nutriments par les cultures, renforcer et stimuler leurs défenses, et au final augmenter les rendements agricoles de façon significative.

Ce projet a débuté par une phase de sélection des souches bactériennes au sein du laboratoire de R&D d’Éléphant Vert au Maroc dédié à la recherche agronomique. Cette sélection s’est concentrée sur la valorisation de souches locales. Le partenariat avec IPSB a ensuite permis d’établir un programme d’expérimentation et de réaliser des campagnes de production à l’échelle laboratoire afin de définir les paramètres opératoires clefs pour le dimensionnement et l’extrapolation du procédé au stade industriel. L’investissement, à hauteur de 25 millions d’euros, permettra dans un premier temps de pénétrer le marché ouest africain et le marché européen.

Un usine marocaine en 2016

Fort de son savoir-faire en biotechnologies industrielles et de son expérience en conception d’unités de fermentation industrielles, IPSB a aujourd’hui pour mission de mettre au point les technologies qui garantiront la compétitivité technique et économique du produit fini. A l’issue des études d’ingénierie, une première usine verra le jour en 2016 sur le site Agropolis de Meknès, au Maroc. Elle desservira le marché africain et est à terme appelée à être dupliquée dans d’autres pays.

Ce partenariat de l’industriel suisse Éléphant Vert avec l’ingénierie IPSB s’inscrit dans la continuité d’une collaboration qui a débuté en 2012, et a déjà donné naissance à deux unités industrielles de production de biofertilisants granulés (Maroc et Mali) et une unité de biopesticides qui sera opérationnelle dans quelques mois.

Partager cet article avec :