Bioéthanol/biogaz : Borregaard investit dans deux installations

Partager cet article avec :
Borregaard travaille sur la valorisation du bois.
Borregaard travaille sur la valorisation du bois.

La société norvégienne Borregaard a décidé d’investir 63 millions de couronnes norvégiennes (près de 7 M€) dans un projet qui comprend une mise à niveau de son usine de bioéthanol de Sarpsborg en Norvège, pour accroître son efficacité énergétique, et d’un centre de capture et de stockage de biogaz (biométhane).

Ce projet a reçu une subvention de 18,9 millions de NOK (2 M€) de la part d’Enova, une agence gouvernementale norvégienne qui favorise la transition énergétique, la production d’énergie renouvelable et l’émergence de nouvelles technologies dans ce domaine. Les travaux démarreront au second semestre de 2016. Ils seront achevés en 2017 pour le bioéthanol et en 2018 pour le biogaz.

Production de bioéthanol par fermentation de sucres
Borregaard produit de l’éthanol par fermentation à partir de sucres qui sont co-produits lors de la production de cellulose à partir de bois. Ce bioéthanol produit uniquement à Sarpsborg, à raison de 20 millions de litres par an, se destine principalement au marché du transport, même si des grades sont proposés à destination notamment du marché pharmaceutique. Quant au biogaz, il est réutilisé en interne par Borregaard pour couvrir ses propres besoins.

Un des leaders mondiaux de la vanilline

Outre la cellulose ou le bioéthanol, Borregaard est surtout l’un des grands producteurs mondiaux de lignine et de dérivés. A ce titre, il est l’un des leaders mondiaux de la production de vanilline et d’éthylvanilline, avec la particularité d’utiliser du bois comme matière première.

Partager cet article avec :