Bioéthanol : St1 Biofuels programme une unité à base de sciure de bois

Partager cet article avec :
St1 Biofuels est une filiale de St1 Nordic.
St1 Biofuels est une filiale de St1 Nordic.

Novozymes a annoncé début mai qu’il allait fournir sa technologie enzymatique pour une nouvelle bioraffinerie qui sera construite par St1 Biofuels à Kajaani, en Finlande. L’installation sera située sur le site d’une scierie. Ce sera le premier établissement au monde à utiliser de la sciure de résineux comme matière première pour produire de l’éthanol cellulosique à l’échelle commerciale. Le procédé utilisé, baptisé Cellunolix, est celui de la steam explosion (explosion à la vapeur). Il permet de déconstruire la structure cellulosique de la sciure de bois à la vapeur, avant une hydrolyse enzymatique pour en extraire les sucres qui serviront pour la fermentation de l’éthanol.
« Je suis ravi que nos enzymes aient été choisies pour ce projet pionnier en Finlande » a déclaré Sebastian Søderberg, vice-président en charge de la conversion de la biomasse chez Novozymes. « Il marque une étape importante pour la Finlande et d’autres pays à travers le monde qui ont un important gisement de résineux. »

30% de subvention
L’usine produira initialement 10 millions de litres d’éthanol cellulosique par an, mais elle pourra atteindre les 50 à 100 millions de litres. L’investissement total devrait être de l’ordre de 40 M €, dont une subvention de l’investissement à hauteur de 30%. La construction devrait commencer au second semestre de 2015, pour un démarrage de la production en 2016.
« L’Europe du Nord possède un large secteur industriel basé sur l’exploitation forestière, et cela ouvre de nombreuses possibilités », a ajouté Sebastian Søderberg, soulignant qu’un cadre politique sur le long terme était en place en Finlande pour le soutien de ce type d’activité. Le pays s’est notamment engagé à accroître la part des énergies renouvelables dans les transports à 20% d’ici 2020.
St1 Biofuels est une filiale de l’énergéticien St1 Nordic dont la création remonte à 2006 .

Partager cet article avec :