Bioéthanol : Novozymes lance une solution de fermentation à haut rendement

Partager cet article avec :
Laboratoire de recherche chez Novozymes (c)Novozymes.

La société danoise de biotechnologie Novozymes a annoncé le lancement d’Innova Drive, une lignée de levure destinée à la production d’éthanol à partir d’amidon. Cette nouvelle biotechnologie permet « de réduire le temps de fermentation de deux heures par rapport aux levures actuelles ». « La levure est un goulot d’étrangement majeur qui requiert un soin et une attentions constants. Innova Drive est la réponse aux besoins du secteur de l’éthanol, et réinitialise les attentes de robustesse d’une levure ». Brian Brazeau, vice-président commercial de la division Biocarburants de Novozymes. Ainsi, ce microorganisme s’avère plus résistant, capable de continuer la fermentation dans des conditions défavorables (milieu concentré en acides organiques, hautes températures, etc. Ce qui réduit les coûts opérationnels et accroît la production moyenne d’éthanol.

Une conversion deux fois plus efficace

Au cours de la fermentation, la levure Innova Drive produit une glucoamylase capable de convertir l’amidon en éthanol deux fois plus efficacement que celle d’autres levures. « Nous tirons parti des synergies de nos meilleures enzymes et notre nouvelle levure. Les enzymes exprimées par la levure, combinées à des produits enzymatiques adaptés, vous donnent un cocktail enzymatique qui alimentera la levure de manière optimale durant la fermentation », explique Brian Brazeau. Cette solution technologique vient enrichir le portefeuille de Novozymes pour la production de bioéthanol, comprenant notamment Avantec, lancé en 2013.

 

Partager cet article avec :