Bioéthanol : Clariant, Haltermann, Mercedes-Benz partenaires pour un test grandeur nature

Partager cet article avec :

Un carburant du futur est en cours de test sur une flotte de véhicules en Allemagne, dans le cadre d’un partenariat entre Clariant, Haltermann et Mercedes-Benz. Ce carburant a la particularité de contenir 20% de bioéthanol cellulosique (E20), c’est-à-dire de deuxième génération. Et il utilise la technologie « sunliquid » de Clariant qui consiste à convertir de la paille de blé en éthanol, sans concurrence avec l’alimentaire. Le groupe chimique dispose en effet d’une usine de démonstration à Straubing en Bavière.

En route vers la seconde génération

Environ 4 500 t de résidus agricoles, comme de la paille de céréales ou de la canne de maïs, sont convertis chaque année par Clariant en 1000 t d’éthanol cellulosique. Et c’est cet éthanol qui est ensuite incorporé à de l’essence classique par la société Haltermann. De son côté, Mercedes-Benz a équipé tout spécialement une station essence sur son site de Stuttgart-Untertürkheim pour permettre aux véhicules de venir s’approvisionner en carburant au cours des douze prochains mois.

Clariant précise que la production d’éthanol cellulosique est pratiquement neutre en CO2, et permet d’économiser quasiment 100 % d’émissions de CO2 par rapport à l’essence classique.

 

Partager cet article avec :