Bioéconomie : Bill Gates nouveau partenaire de Renmatix

Partager cet article avec :

Bill Gates rejoint le groupe Total au rang des partenaires de Renmatix.

Le premier a annoncé un investissement de 14 millions de dollars dans la société américaine. Le second a signé un accord de licence lui donnant droit d’exploiter la technologie de Renmatix à travers la construction d’unités de production de sucres cellulosiques de 1 millions de tonnes par an. Pour Total, il s’agit d’un renforcement de sa coopération avec Renmatix, après une entrée dans son capital en mars 2015.

Renmatix est à l’origine du procédé Plantrose qui consiste à produire des sucres cellulosiques à « coûts abordables » pour les marchés des produits chimiques et des carburants renouvelables. Le procédé se décompose en une étape de prétraitement de n’importe quelle matière première cellulosique (le procédé est considéré comme « agnostique » vis à vis de la matière première) en vue de collecter un solide riche en lignine et cellulose. La deuxième étape consiste à traiter ce solide dans de l’eau supercritique pour l’obtention de sucres cellulosiques (C5 et C6) et de lignine. Après s’être focalisé sur les sucres cellulosiques, Renmatix entend désormais valoriser d’autres molécules biosourcées, dont la lignine ou la cellulose cristalline.

Par cette opération, l’homme le plus riche du monde montre de l’intérêt pour la bioéconomie, alors que jusqu’ici, il s’était surtout consacré au domaine de la santé à travers sa fondation Bill-et-Melinda Gates. « Pour lutter efficacement contre le changement climatique, nous avons besoin de développer des solutions énergétiques compétitives qui ne dégagent pas de gaz à effet de serre. Un effort qui doit contribuer à décarboner le secteur industriel et ouvrir la voie à des biocarburants bon marché. Renmatix développe un procédé innovant qui est une voie intéressante à poursuivre » a déclaré Bill Gates qui avait toutefois posé de premiers jalons dans le domaine des biocarburants à travers le soutien de Sapphire Energy et de Pacific Ethanol.

Un signal positif pour la technologie Plantrose

De son côté, Patrick Pouyanné, p-dg de Total, a expliqué que cette collaboration avec Renmatix s’inscrivait dans le cadre de son ambition de transformer Total en un « major de l’énergie responsable ». « Nous voulons faire de nos activités à faible empreinte carbone un moteur de croissance rentable qui représentera 20% de notre portefeuille d’ici à 20 ans » a-t-il déclaré.
Pour Renmatix, il ne fait pas de doute que cette double reconnaissance est une bonne publicité qui envoie un signal très positif sur la maturité de cette technologie et son grand potentiel commercial.

Partager cet article avec :