Bioéconomie : 56 nouveaux membres intègrent le BIC

Partager cet article avec :
Dirk Carrez, directeur exécutif du consortium BIC.

Le Bio-based Industries Consortium (BIC) a annoncé l’arrivée de 56 membres au sein du consortium européen d’industriels de la bioéconomie à l’occasion de son assemblée générale du 20 février. Après avoir accueilli 38 partenaires en 2017, ce sont ainsi 21 nouveaux membres et 35 membres associés qui ont rejoint le groupement d’entreprises. « Nous sommes ravis d’avoir 56 nouveaux membres à bord qui nous aideront à développer davantage les chaînes de valeur du biosourcé et à contribuer à aux objectifs de l’Europe en matière d’économie circulaire et à bas carbone », commente Dirk Carrez, directeur exécutif du BIC. Parmi les 21 nouveaux membres permanents, on peut noter la présence de centres techniques, de bioclusters et également d’entreprises telles qu’AkzoNobel, Biosphere, Evonik, Fermentalg ou encore Haldor Topsoe.

Un débat sur le futur de la bioéconomie

A l’occasion de l’Assemblée générale, les membres du consortium ont échangé autour du futur et de la compétitivité de la bioéonomie, notamment des suites du programme Horizon 2020 pour la période 2021-2028. En outre, un point de la BBI-JU a été effectué sur les projets à visée non-technologique comme la perception du grand public, la normalisation, ou encore l’open innovation. Cet événement a également permis de revenir sur l’agenda stratégique SIRA du BIC, qui a intégré la thématique des matières premières en juin 2017.

Partager cet article avec :