Biocontrôle : M2i protège les palmiers de la Côte d’Azur

Partager cet article avec :
Charançons piégés par la technologie de biocontrôle de M2i.

Le charançon rouge du palmier est un ravageur qui met en péril les palmiers du pourtour méditerranéen. Dans la région Provence Alpes Côte d’Azur, plus de 100 communes sont aujourd’hui victimes de l’invasion de cet insecte ravageur et plus de 13 000 palmiers sont déjà touchés. Ce ravageur entraine la destruction des palmiers et constitue une préoccupation majeure des jardins botaniques de la région. En outre, l’entrée en vigueur de la Loi Labbé au 1er janvier 2017, qui interdit l’usage des pesticides dans l’espace public, impose aux gestionnaires d’espaces verts de trouver rapidement des solutions écologiques de substitution aux pesticides.

Une solution basée sur l’usage de phéromones

C’est dans ce contexte, que M2i Life Sciences, leader européen du biocontrôle végétal par phéromones, et concepteur d’une solution de piégeage du charançon rouge du palmier innovante et éprouvée au Moyen Orient et au Maghreb, vient de signer un partenariat avec les différents jardins botaniques de la Riviera française et botanique pour garantir la protection biologique de leurs spécimens. Cette solution est aussi utilisée par « l’Association Sauvons nos palmiers », très active pour la protection des palmiers dans la région PACA.

Il s’agit de mettre en oeuvre dans chacun des jardins des diffuseurs de phéromone placés dans des pièges, qui attirent les mâles et les femelles des charançons et permettent de les capturer.

Ce partenariat concerne :

  • Le Jardin Val Rahmeh à Menton (dépendant du Muséum d’Histoire Naturelle)
  • Le Jardin de la Villa Thuret à Antibes (dépendant de l’INRA)
  • Le Parc National de Port Cros à Hyères
  • Le Jardin botanique Hanbury à Ventimille (Italie)
  • Le Jardin expérimental Phoenix à Bordighera (Italie)
Partager cet article avec :