Biocarburants : Un marché de l’isobutanol pas si favorable

Partager cet article avec :
Gevo Luverne
Unité de production de Luverne dans le Minnesota.

Au troisième trimestre 2017, la société américaine Gevo a produit environ 100000 gallons d’isobutanol (380 m3 ou 300 t) dans son installation de Luverne dans le Minnesota et environ 200000 gallons sur l’ensemble de l’année 2017. Conformément aux prévisions de Gevo à Luverne, la production d’isobutanol de ce trimestre visait à produire des volumes suffisants pour soutenir les efforts de développement du marché et de la clientèle, ainsi que pour continuer à optimiser la technologie de Gevo et générer des données qui devraient permettre de réduire les coûts d’exploitation et d’investissement associés à l’agrandissement l’usine. « Les objectifs actuels de Gevo en matière de production d’isobutanol ne sont pas de maximiser la production, mais plutôt d’aligner cette production sur les ventes d’isobutanol et les efforts technologiques à mener » explique la société.

Si le succès n’est pas au rendez-vous, c’est aussi parce que les coûts de production de l’isobutanol de Gevo se sont révélés plus élevés que son prix de vente. Ceci a contraint Gevo à basculer sur une production d’éthanol plus rentable, sachant que, pour l’heure, Luverne ne possède qu’une seule ligne de production convenant à l’isobutanol. « L’état de deux des plus anciens fermenteurs de la société pourrait limiter la capacité de coproduction d’isobutanol et d’éthanol » a estimé Gevo.

Limiter la production d’isobutanol

En conséquence, les ventes ont été tout aussi faibles que les quantités produites, tant pour l’isobutanol que pour la gamme d’hydrocarbures renouvelables qui en découlent (ATJ ou Alcohol to Jetfuel, isooctane et isooctène). Et la société a été contrainte de réduire ses effectifs. Néanmoins, la société entrevoit des perspectives 2018 plus favorables à mesure que l’isobutanol pourra s’imposer comme carburant à la place de l’éthanol. La société travaille aussi sur le développement commercial de sa gamme d’hydrocarbures renouvelables en vue d’établir des contrats d’approvisionnement à long terme. Au 30 septembre 2017, Gevo faisait état de stocks de 350000 gallons d’isobutanol (environ 1000 t) et 54000 gallons d’hydrocarbures renouvelables.
A titre de comparaison, au cours du troisième trimestre de 2017, Gevo a produit et vendu environ 4,2 millions de gallons d’éthanol (16000 m3 ou 12500 t/an).

Partager cet article avec :